Historique

L’Institut des hautes études internationales a été créé par application d’un décret du 30 juillet 1920 et inauguré le 19 avril 1921 lors d’une séance solennelle à laquelle participaient le président de la République, Alexandre Millerand, « les plus hautes personnalités du monde politique, judiciaire et administratif ainsi que le corps diplomatique presque au complet », pour reprendre un compte rendu de la cérémonie faite à l&zsquo?Époque.

Sa création s’inscrivait dans une vaste espérance née de la fin de la guerre, qui voyait dans le développement du droit international le meilleur outil pour préserver le monde d’une nouvelle conflagration. On attendait de la Société des Nations et de la Cour permanente de Justice internationale, qui venaient d’être mises en place, qu’elles contribuent à l’apaisement des relations entre Etats. C’est dans cet esprit que des instituts dédiés à l’enseignement et à la recherche en droit international virent le jour en Europe et en Amérique, tel l’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève, en 1927.

La direction de l’Institut parisien fut assurée dès le début par de grands noms du droit international de France. Après les fondateurs, Paul Fauchille et Albert de Lapradelle – auquel s’était joint le chilien Alejandro Alvarez – on relèvera les noms de Gilbert Gidel et Marcel Sibert puis, dans un passé plus récent, Charles Rousseau, Prosper Weil, Jean Combacau et Pierre-Marie Dupuy, Charles Leben et Joe Verhoeven. La direction actuelle est assurée par Carlo Santulli, directeur de la Revue Générale de Droit International Public.

La plupart des spécialistes, non seulement français, mais aussi étrangers, ont enseigné à l’IHEI, dans bien des cas après y avoir été eux-mêmes étudiants. Il est à remarquer que de nombreux manuels ou traités de droit international en langue française ont été rédigés par des membres de l’IHEI, notamment : Paul Fauchille, Marcel Sibert, Maxime Chrétien, Georges Scelle, Louis Cavaré, Paul Reuter, Charles Rousseau, Jean Combacau, Pierre-Marie Dupuy, Joe Verhoeven et Carlo Santulli.